Les pathologies et l'ostéopathie
fracture de fatigue tibia pied metatarse

Qu'est-ce qu'une fracture de fatigue ?

Une fracture de fatigue également appelée fracture de stress correspond à une pathologie du tissu osseux qui s’adapte à une surcharge de contrainte. Elle correspond à des micro fissures du tissu osseux.

Les os les plus touchés sont les métatarses, le tibia mais on peut également retrouver des fractures de fatigue au niveau de tous les os du corps.

Les causes de la fracture de fatigue :

La fracture de fatigue est liée à une surcharge des contraintes sur un os de manière répétitive. Elle peut survenir chez un marathonien en préparation qui a intensifié ses entraînements comme chez une personne se baladant dans une ville pendant plusieurs jours et marchant beaucoup plus qu’à son habitude.

Les facteurs favorisants de la fracture de stress :

Elle est aggravée par :

  • Le surentrainement
  • Des chaussures mal adaptées
  • La pratique de l’activité physique sur un sol trop dur
  • Un trouble postural comme par exemple un qui provoquerait un appui plus important sur un métatarse
  • Une mauvaise condition physique ou un manque de préparation physique
  • Une mauvaise alimentation, carence alimentaire
  • Anorexie
  • De l’ostéoporose
  • Troubles hormonaux
  • Contexte de stress, d’anxiété

Examen clinique de la fracture de stress :

  • La palpation de la zone reproduit la douleur
  • Percussion de la zone reproduit la douleur
  • Palpation d’une tuméfaction
  • Le test du diapason positif : ce test consiste à faire vibrer l’os. Lorsque le tissu osseux est lésé cela provoque une douleur, c’est le cas dans la fracture de fatigue.

Les examens complémentaires de la fracture de fatigue :

La radiographie :

Des radiographies sont souvent prises, cependant les 3 premières semaines qui suivent la fracture, il est très fréquent qu’elles n’apparaissent pas sur les clichés. On la devine sur des clichés postérieurs à cette date parce que l’on y voit les signes de cicatrisation de la fracture.

fracture de fatigue examens

L'échographie

L’écho est un très bon outil de diagnostic. L’examinateur pourra y retrouver un bombement au niveau de la corticale osseuse. 

Scintigraphie ou IRM

On peut observer une fracture de fatigue précocement grâce à la scintigraphie osseuse ou l’IRM mais ces examens se dont très rarement en première intention. Ils sont utiles aussi pour poser un diagnostic différentiel.

Complications de la fracture de fatigue :

  • Douleurs chroniques
  • Cale hypertrophique

Traitement de la fracture de fatigue :

Le traitement court terme consiste en le repos et la mise en décharge.Pour ce faire, on peut utiliser une botte de marche qui consiste à modifier l’appui du pied pour limiter les contraintes sur l’os en souffrance.

Il est également possible d’utiliser des bandes de kinésio-taping ou du strapping.

La guérison prend en général 4 à 8 semaines, le temps que la trame osseuse se reconstruise.

La deuxième partie du traitement est l’éviction de la cause : Un examen podologique est donc recommandé pour les fractures de fatigue aux membres inférieurs ainsi qu’un bilan ostéopathique.

L’ostéopathie et la fracture du fatigue :

fracture de fatigue et osteopathie Versailles

Il est conseillé d’attendre la consolidation de l’os avant d’aller voir l’ostéopathe.

En effet, lorsque le patient boîte, il se déséquilibre. Il me paraît inutile de manipuler un patient qui va se re déséquilibrer en quelques jours.

Si le patient devait consulter pour une douleur autre qu’au pied, l’ostéopathe pourrait toutefois le prendre en charge avec certaine précaution, par exemple, il ne manipulerait pas l’os du pied fracturé pour éviter de casser la consolidation installée.

Une fois l’os consolidé, il est fortement conseillé de consulter en ostéopathie popur rééquilibrer le corps mais également pour traiter toutes les causes à l’origine de l’apparition de la fracture de stress.

Marie Messager
Ostéopathe du sport
à Versailles Chantiers
78 - Yvelines 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion