OSTEOPATHE
Versailles - 78000

Quand consulter votre ostéopathe ?

Divers

L’ostéopathie a longtemps été considérée dans l’imaginaire collectif comme une thérapie exclusivement centrée sur le traitement de douleurs ostéo-articulaires et avec un champ d’application restreint aux problématiques liées au squelette et aux articulations. C’est une vision assez réductrice mais finalement compréhensible si on se limite à l’étymologie du mot « ostéopathie », dérivé du grec osteon (l’os) et pathos (la souffrance). Ce terme a été choisi par Andrew Taylor Still, considéré comme le père fondateur de l’ostéopathie, qui considérait que l’ensemble des fonctions du corps ne pouvait s’effectuer correctement que si la structure principale du corps (le squelette donc) était parfaitement libre. Dans la pratique, en partant de cette approche structurelle, le but de votre ostéopathe est de comprendre comment certaines douleurs ou troubles fonctionnels se sont installés et par quels processus physiologiques la situation a fini par déboucher sur des douleurs ou des troubles qui peuvent parfois être des symptômes assez éloignés a priori de problèmes articulaires. Nous allons donc tenter de dresser ici une liste des motifs pouvant vous amener à consulter votre ostéopathe.

Douleurs vertébrales – Mal de dos

dos consulter osteo versailles

Même si ce ne sont pas les seules à pouvoir être prises en charge en ostéopathie, les douleurs des os et des articulations restent un des motifs de consultation les plus fréquents au cabinet, particulièrement lorsqu’elles siègent au niveau de la colonne vertébrale. Le plus souvent ces douleurs sont liées à une diminution de la mobilité articulaire d’un ou plusieurs étages vertébraux. Cette perte de mobilité entraine une contraction musculaire réflexe qui devient elle-même rapidement gênante et douloureuse et pouvant expliquer que la douleur ait tendance à se diffuser petit à petit autour de la zone d’origine. Ces douleurs peuvent siéger dans la région lombaire (le bas du dos), la région thoracique (entre les omoplates) ou la région cervicale (le cou). On parle de douleur aigue lorsqu’il s’agit d’un symptôme récent et isolé ou de douleur chronique lorsqu’il s’agit d’une douleur déjà connue, constante ou non. Dans ce cadre, après identification du ou des étages vertébraux dont la mobilité est altérée votre ostéopathe saura choisir les techniques adaptées pour retrouver une mobilité normale et ainsi vous débarrasser de ces douleurs.

Douleurs des membres supérieurs et inférieurs – Mal au bras ou à la jambe

osteopathe douleur bras main

De la même manière que pour les articulations vertébrales, il arrive que la mobilité des articulations des membres supérieurs (épaule, coude, poignet, main) ou inférieurs (hanche, genou, cheville, pied) ne soit pas idéale et provoque des douleurs soit au niveau même des articulations perturbées, soit à distance de celles-ci. Là encore votre ostéopathe saura, une fois ces perturbations identifiées, choisir les gestes adaptés pour restaurer une mobilité normale et vous débarrasser des douleurs.

Que ce soit au niveau des membres ou au niveau vertébral, il existe plusieurs modes d’installation de ces pertes de mobilité. Il peut s’agir d’une contrainte importante et ponctuelle comme une chute ou un accident, ou encore une position contraignante maintenue trop longtemps (en bricolant sous son évier par exemple). Dans ces cas-là l’origine du problème est en général assez claire et facile à identifier et donc à traiter pour votre ostéopathe.

Il arrive également fréquemment que ce soit plutôt l’accumulation de petites contraintes qui finissent par installer des « tensions », c’est le cas dans des mouvements répétés (qui débouchent souvent sur des tendinites à terme) ou lors de l’accumulation de « mini-contraintes » comme des vibrations par exemple.

Parfois ce sont des contraintes ou des traumatismes plus anciens qui sont à l’origine des perturbations de fonction de l’organisme. Par exemple une grosse chute peut entrainer des adaptations relativement bien supportées pendant plusieurs mois voire plusieurs années, avant qu’un autre évènement pouvant être tout à fait anodin a priori ne mette à jour ces adaptations en déclenchant des douleurs souvent disproportionnées par rapport au facteur déclenchant immédiat. Il peut être du coup un peu plus compliqué pour votre ostéopathe d’identifier immédiatement la cause initiale, mais l’anamnèse effectuée en début de consultation est également là pour donner quelques indices…c’est alors une véritable enquête qui commence pour tenter de comprendre ce qui a conduit à l’installation de la douleur !

Troubles digestifs

Au niveau digestif, il y a principalement deux axes sur lesquels l’ostéopathie peut avoir une action efficace. Tout d’abord il faut avoir en tête que l’ensemble des systèmes qui régulent la digestion est issue du système nerveux autonome ou végétatif dont les informations et signaux sont véhiculés notamment par des nerfs issus de la moëlle épinière et sortant du canal vertébral entre chaque vertèbre. Dès lors il est facile de comprendre qu’un problème structurel au niveau d’un étage vertébral puisse avoir une influence sur la fonction digestive, qu’il s’agisse de douleurs ou de perturbation du transit (diarrhées, constipation…). Le second axe par l’intermédiaire duquel votre ostéopathe peut avoir une action sur le système digestif est ce que l’on appelle les « articulations viscérales ». Dans la cavité abdominale tous les organes « cohabitent » en occupant le plus de place possible et donc en s’appuyant les uns sur les autres. Ces zones d’appuis entre organes forment des zones de glissement que l’on appelle articulations viscérales. A l’instar des articulations classiques dont nous avons parlé plus haut, une perturbation de la mobilité des articulations viscérales peut également engendrer des troubles fonctionnels digestifs. Votre ostéopathe dispose alors de techniques spécifiques sur les organes viscéraux dont le but est de restaurer la capacité de glissement des organes digestifs les uns par rapport aux autres et donc de régler les troubles engendrés par ce type de soucis.

Maux de têtes et céphalées

osteo versailles maux de tete cephalees migraines

Les céphalées (qui regroupent ce que l’on appelle plus communément avoir mal à la tête) font également partie des motifs de consultation pour lesquels l’ostéopathie peut être efficace. Cependant il existe une multitude de causes possibles à ces douleurs, ce qui rend l’identification de l’origine parfois plus compliquée.

Il peut s’agir par exemple de conséquences de tensions musculaires cervicales, plus spécifiquement au niveau des muscles sous-occipitaux (juste en dessous de la base du crâne, à l’arrière de la tête) pouvant donner des maux de têtes souvent latéralisés d’un côté du crâne et assimilés parfois à tort à des migraines. Il arrive également que ces tensions sous-occipitales gênent le drainage veineux du sang qui circule dans la boîte crânienne, provoquant alors des maux de têtes plutôt postérieurs (ou céphalées occipitales) et prédominants le matin au réveil du fait de la position allongée durant laquelle la gravité ne peut pas « aider » le sang à quitter la tête. Ces deux types de céphalées répondent en général particulièrement bien au traitement manuel ostéopathique. C’est aussi le cas pour les céphalées cataméniales (les maux de tête liés au cycle menstruel chez les femmes), en général c’est l’association de contraintes mécaniques préexistantes avec la tempête hormonale engendrée par le cycle qui est responsable de ces douleurs. S’il est compliqué d’affirmer que l’ostéopathe peut agir directement au niveau hormonal, le travail sur les contraintes mécaniques donne le plus souvent un résultat probant.

Il existe bien sûr beaucoup d’autres formes de céphalées, dont certaines répondent bien au traitement ostéopathique et d’autres qui sont plus efficacement traitées médicalement. Dans tous ces cas votre ostéopathe est formé pour identifier au mieux l’origine de la douleur et saura vous indiquer s’il peut faire quelque chose ou s’il serait plus recommandé de consulter votre médecin.

Vertiges et acouphènes

Comme pour les céphalées le cas des vertiges et des acouphènes (la perception anormale de ronronnement ou de sifflement dans une ou les deux oreilles) est compliqué à aborder dans ce cadre. L’un comme l’autre peut être révélateur d’un problème médical sous-jacent qui ne sera pas de la compétence de votre ostéopathe. Le cas échéant votre ostéopathe saura vous diriger vers le spécialiste compétent (ORL ou neurologue le plus souvent), n’hésitez pas à lui poser la question. Dans la majorité des cas cependant les vertiges comme les acouphènes sont une conséquence de tensions et/ou de manque de mobilité dans la région cervico-céphalique et l’ostéopathie peut donc se révéler d’une aide précieuse pour atténuer ou régler l’origine du problème.

Stress, angoisses et troubles du sommeil

Les mécanismes de réponse au stress, pouvant provoquer notamment de l’angoisse et déboucher sur des troubles du sommeil et/ou des tensions musculaires importantes sont des conséquences des réactions du système nerveux végétatif (qui gèrent l’ensemble des commandes automatiques du corps : digestion, respiration, sommeil…). L’ostéopathie comprend des techniques pouvant avoir une influence sur le système nerveux végétatif (ou autonome) et permettant d’avoir une influence sur l’intensité des réponses de celui-ci. Il est en effet assez fréquent chez les personnes facilement stressées ou angoissées que le SNV oppose une réponse disproportionnée à une source de stress, induisant du coup des réactions démesurées par rapport à la source initiale de stress. Il est donc possible de moduler en partie l’intensité de ces réponses afin d’en atténuer les conséquences, que celles-ci soient de l’ordre de tensions musculaires, de symptômes digestifs ou de troubles du sommeil. Cependant ce travail en ostéopathie ne saurait s’affranchir d’un travail en parallèle sur les sources de stress identifiées ou l’origine de ces réponses disproportionnées du SNV. Ce travail peut se faire avec votre ostéopathe si les circonstances s’y prêtent ou avec un autre praticien spécialisé.

Consulter en ostéopathie en prévention

Une consultation d'ostéopathie c'est un peu comme la révision automobile mais pour l'humain. L'idée est de faire le check-up de la personne, de déceler les zones de perte de mobilité, de faiblesse. Votre ostéopathe les traitera mais surtout vous donnera des conseils, des exercices, des pistes pour vous aider à maintenir une condition physique optimale.

Le nouveau-né et l’enfant

nourrisson bebe osteo versailles quand consulter

Dans le cadre de la petite enfance votre ostéopathe a aussi un grand rôle à jouer. Dès après la naissance il est important d’effectuer un bilan afin de vérifier que l’accouchement, première expérience « traumatique » de la vie, a été bien supporté par l’enfant. Il est fréquent que la naissance ait des conséquences mécaniques qu’il convient de prendre en charge. Le plus souvent l’ostéopathe est amené à travailler sur des pertes de mobilité vertébrales pouvant, en l’absence de prise en charge, entrainer des plagiocéphalies (la tête de bébé s’aplatit de manière à force d’avoir la tête systématiquement tournée dans la même position durant son sommeil). L’ostéopathie peut également être efficace dans la gestion de problèmes digestifs fréquents chez le nourrisson, tels que les reflux ou les coliques. Plus tard dans l’enfance il est important de vérifier (surtout durant les périodes de croissance importante) qu’aucun déséquilibre important ne s’installe suite à un traumatisme ou à une chute notamment, afin d’éviter que ces légers déséquilibres à l’origine n’aient des conséquences plus importantes à terme, comme évoqué en début d’article. De même après un acte thérapeutique potentiellement générateur de nouvelles contraintes ou déséquilibres (comme par exemple la pose d’un appareil orthodontique à l’adolescence ou une intervention chirurgicale) il est important de vérifier que l’ensemble des structures engagées est aussi libre et mobile que possible afin d’éviter que l’acte thérapeutique en question ne génère de nouvelles douleurs ou déséquilibres.

La femme enceinte ou la femme après l'accouchement

Durant la grossesse, le corps est amené à changer et cela peut être source de douleur. Votre ostéopathe, à condition qu'il soit formé dans la prise en charge de la femme enceinte), peut accompagner la femme à n'importe quel moment de la grossesse. Voici quelques recommandations applicables en l'absence de contre-indications (saignements, grossesse alitée, etc):

  • Consulter quand vous le souhaitez durant la grossesse
  • Consulter 3 semaines / 1 mois avant l'accouchement pour que votre ostéopathe puisse bien préparer votre corps et notamment le bassin à l'accouchement. Cela aidera à l'accouchement mais aussi à la récupération.
  • Consultation 1 mois après l'accouchement pour les naissances par voie basse
  • Consulter 1,5 mois après l'accouchement pour les naissances par césarienne afin de permettre au corps d'avoir le temps de cicatriser.

De manière générale votre ostéopathe est formé pour identifier sereinement ce qui est de son ressort et ce qui ne l’est pas.

En cas de doute de votre part n’hésitez pas à lui poser la question afin de savoir si une consultation en ostéopathie est indiquée ou s’il serait plus indiqué pour vous de consulter un médecin. En cas de doute ou si des examens complémentaires (imagerie, analyse de sang…) s’avèrent nécessaires avant une prise en charge ostéopathique, votre ostéopathe saura vous l’indiquer et vous adresser vers l’interlocuteur le plus indiqué.

osteopathe versailles

Damien Fabre
Ostéopathe D.O
2 rue Alexis de Tocqueville
78000 Versailles


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion