Sport

Le syndrome du TFL (Tenseur du Fascia Lata), ou de la bandelette ilio-tibiale, désigne une pathologie du genou dont souffrent plus d’un quart des sportifs, surtout les runners et bikers.

Pour guérir et prévenir les possibilités d'aggravation et de rechute, il faut connaître ce syndrome. 

Syndrome de l’essuie glace : qu’est-ce que c’est ?

C’est une tendinite du genou. On l’appelle syndrome de l’essuie-glace car elle est le produit de la friction du muscle Tenseur de Fascia Lata du genou et du condyle externe du fémur, comme les essuie-glaces d’une voiture.

Comment se manifeste-t-elle ?

  • Par une douleur sur la partie externe du genou. Parfois, elle remonte le long de la face latérale de la cuisse.
     
  • Par une douleur progressive, se manifestant en fonction du temps ou de la distance parcourue. Au début, elle apparaît toujours au bout d'un temps précis puis au fur et à mesure, elle apparaît de manière instantanée, rendant tout effort insupportable, voire impossible.
syndrome de l'essuie glace

Quelles sont les causes de cette pathologie ?

Trop d’efforts

Trop d'efforts - Cause du syndrome de l'essuie glace

Pour la majorité des cas, elle survient lorsque l’individu se remet à la course de manière trop brusque après plusieurs semaines ou des mois de pause. Alors les courbatures commencent et on se dit que c’est normal. Et puis c’est reparti avec des efforts de plus en plus intenses et rythmés. Au bout d’un moment, le genou subit et on devient incapable de continuer. La motivation est une bonne chose mais prudence. Inutile de forcer, il est recommandé d’y aller petit à petit, littéralement,  comme dit l’expression « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». 

La déshydratation

Savez-vous que le corps humain est constitué en grande partie de liquide ? L’eau est l’élément le plus important pour assurer le bon mécanisme de notre corps. Par conséquent, il faut toujours s’hydrater sinon les risques de blessures sont augmentés (courbatures, rupture, syndrome du TFL…). Il est préconisé de boire 1,5L d'eau par jour et plus lors de la pratique d'activité sportive.

La déshydratation - Cause du syndrome du TFL

Des aliments acides

aliments acides - cause du syndrome de TFL

La consommation d’aliments est à surveiller avant la pratique du sport car un pH trop acide favorise les inflammations d’où les blessures. Il est donc conseiller de privilégier la consommation d'aliments basiques.

Des chaussures de courses inappropriées

Lorsque vous marchez ou courrez, en particulier les sportifs, le confort des pieds ne doit pas être négligé. En effet, ces derniers peuvent changer de forme ou de taille si vous perdez du poids par exemple. Avoir de bonnes semelles amortit également vos pas, vous garde en équilibre et garantit le bon mécanisme du TFL. N’hésitez pas à consulter un podologue ou à votre ostéopathe pour plus de détails concernant ce sujet.

Chaussures de sport inappropriées - cause du syndrome de TFL

Dysfonctionnement au niveau du genou

Lorsque le genou est trop sollicité, le TFL connait des complications. Plusieurs facteurs peuvent troubler ce mécanisme et sont parfois causés par des petites choses auxquelles on ne pense même pas. Pour déterminer l’origine de ce déséquilibre, il est recommandé de passer en revue tout le mécanisme du corps par un ostéopathe. C’est le seul moyen de comprendre et prévenir cette mauvaise sollicitation du TFL.

Comment traiter le syndrome du TFL ?

Se reposer

Je suis bien consciente que cette option est loin d’être la préférée des sportifs, à titre personnel j'ai eu beaucoup de mal à l'appliquer. Mais j'ai tellement poussé alors que j'avais un syndrome de l'essuie glace que j'ai arrêter la course-à-pied pendant 6 mois.... Donc aujourd’hui, je peux vous dire qu’il ne faut pas négliger de bien se reposer pour traiter le syndrome de l'essuie-glace (syndrome de la bandelette ilio tibiale) et prévenir toute récidive.

Bien s’hydrater

Comme mentionné plus haut, le corps humain est constitué en grande partie d’eau. Un individu perd en moyenne 2,5 litres d’eau au cours d’une journée contre 3,5 litres pour quelqu’un qui pratique du sport. Il est donc indispensable de boire beaucoup d’eau pour récupérer ces pertes et garder la forme. L’apport des aliments en eau est de l’ordre de 1 litre, ce qui est encore insuffisant pour une bonne hydratation. En moyenne, vous devez boire 1, 5 litre d’eau par jour, et 2,5 litres pendant le sport. Si vous aimer la course, hydratez-vous bien. C’est une habitude facile à adopter que pourtant beaucoup ne font pas.

Bien s'hydrater- traitement du syndrome de l essuie glace

Utiliser la glace contre l’inflammation

La glace pour traiter le syndrome de l'essuie glace

Pour atténuer la douleur du syndrome du tenseur fascia lata, vous pouvez utiliser de la glace. Préconisée dans le traitement des tendinites, celle-ci permet le drainage des toxines par ce qu’on appelle la « vaso constriction » dans les vaisseaux sanguins. Afin d’éviter les sensations de brûlure, ne mettez pas la glace en contact avec la peau. Vous pouvez l’envelopper dans du tissu, ou appliquer du gel que vous venez de passer au réfrigérateur. Vous pouvez aussi par exemple appliquer un mélange de bombe de froid et de gel cryo arnica. Voilà une bonne habitude à adopter à chaque fois que vous venez de pratiquer du sport ou suite à un massage profond du tendon.

Prendre des aliments alcalinisants

Une alimentation acide favorise l’inflammation et accroît les risques de blessures comme le syndrome de l’essuie-glace. Pour une acidité raisonnable du pH, les aliments alcalinisants sont préconisés. 

Le traitement par la médecine traditionnelle

Pour traiter le syndrome du tenseur fascia lata, la prise d’anti-inflammatoire n'est pas un bon remède car l'inflammation dans ce syndrome ne survient qu'au début, ensuite il s'agit d'un remaniement des fibres tendineuses, on parle alors de tendinopathie et plus de tendinite.

La méthode naturelle

Et oui ! Ce n’est plus un secret pour personne : le cataplasme d’argile verte a beaucoup de vertues! Pour guérir le syndrome de l’essuie-glace, ce remède naturel est fortement recommandé. Préparez une pâte d’argile verte et appliquez une couche généreuse sur le genou. Recouvrez ensuite d’un ruban de cellophane et laisser reposer 3 bonnes heures. Refaites ce geste autant de fois jusqu’à ce que vous constatez une amélioration (entre 1 à plusieurs fois par semaine).

Toujours en guise de traitement naturel, optez également pour les huiles essentielles telles l’arnica ou la gaulthérie. Cependant, pensez à respecter  les indications et posologie à la lettre.

Méthode naturelle pour traiter le syndrome du tfl

Pose de kinésio taping

syndrome de l'essuie glace TFL poste k tape ostéopathe du sport versailles chantiers

Grâce aux propriétés des bandes de couleurs, le kinésio taping, permet d'apporter de l'aide dans les cas d'un syndrome de l'essuie-glace. Que ce soit pendant le traitement de la blessure ou à la reprise de la course, le K-tape est d'une grande aide car il permet d'améliorer le drainage lymphatique et de supplée le muscle tenseur du fascina lama mais aussi les fascine autour.

Massage et kinésithérapie

Le drainage des toxines peut être fait au moyen d’un massage de la zone endolorie. Par ailleurs, le massage avec les huiles essentielles prévient aussi la fibrose du tendon. Cet acte, bien qu’assez douloureux, est vivement conseillé. De préférence, demandez à une tierce personne de vous masser le tendon.  À défaut, vous pouvez toujours le faire vous-même en partant du coté latéral vers le bas de la cuisse. Encore une fois, n’oubliez pas de mettre de la glace sur la zone après chaque massage.

Aussi, pourquoi ne pas consulter un kinésithérapeute ? L’avantage est que vous serez entre les mains de professionnel. En effet, il saura non seulement stabiliser le mécanisme de la bandelette ilio tibiale, renforcer vos muscles, ajuster votre genou, et possède également des appareils spécifiques pour le syndrome du TFL comme les ondes de chocs.

Consulter un podologue

Prenez soin également de vos pieds. D’une part, soyez attentif aux petites affections dermatologiques car elles pourraient s’aggraver et causer beaucoup de désagrément. D’autre part, les pieds supportent notre corps et il est important qu’il garde appui et équilibre pour prévenir les troubles liés au syndrome du TFL. Votre podologue, grâce à un bilan podologique, saura vous conseiller au mieux sur le type de chaussures à utiliser pour la pratique du sport mais pourra, si et seulement si cela est nécessaire, vous faire des semelles orthopédiques afin de traiter les déséquilibres de vos pieds susceptibles d'entraîner un syndrome de l'essuie-glace. 

Rôle de l’ostéopathe

marie messager osteopathe du sport versailles syndrome de l'essuie glace TFL

En ostéopathie, le spécialiste saura diagnostiquer la cause de la souffrance de votre bandelette ilio tibiale. Le syndrome de l’essuie-glace sera traité avec minutie car l’ostéopathe dispose de techniques avancées ne se limitant pas seulement qu’au genou. Toutes les parties du corps en connexion avec cette zone seront étudiées, notamment le pied, la cheville, la hanche, etc. Il pourra également vous aider en vous conseillant sur le renforcement musculaire à effectuer, les massages ou en vous indiquant le spécialiste adapté pour un traitement complémentaire. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion