Les pathologies et l'ostéopathie

L'extraction des dents de sagesse est un geste technique qui nécessite une grande voire trop grande ouverture de la mâchoire... La durée de l'intervention et la technique en elle-même peut être source de nombreux problèmes :

  • claquement de mâchoire 
  • maux de tête
  • vertiges
  • acouphènes
  • douleur à la mâchoire,
  • troubles posturaux, etc

Il est donc recommandé de consulter un ostéopathe quelques semaines après l'intervention d'extraction des dents de sagesse afin de limiter ces troubles

Rappel sur l'anatomie des dents et de la mâchoire

Les dents de sagesse

Les dents de sagesse désignent les dents se trouvant tout au fond de la mâchoire, à côté des molaires. Elles portent les numéros 18, 28, 38 et 48. Il arrive souvent qu’elles n’apparaissent pas chez certaines personnes. Dans d’autres cas, ces dents sortent partiellement.

Il est possible de les enlever mais cette intervention n’est pas toujours indispensable. Elle est uniquement recommandée lorsque les dents de sagesse risquent de perturber l’alignement des dents ou de causer une gêne buccale. Elles sont également retirées quand elles sont endommagées ou présentent d’autres types de problème. 

La mandibule et ses articulations : l'ATM ou Articulation Temporo Mandibulaire

L’os composant la mâchoire est appelée la mandibule. Cette partie du corps se compose également de deux ATM ou Articulation Temporo Mandibulaires qui permettent de relier l’os temporal au condyle mandibulaire.

Au niveau de l'ATM, se situent de nombreux muscles. Il s’agit entre autres des muscles ptérygoïdiens, temporaux et masséters. Il existe également un petit coussin appelé ménisque entre le temporal et la mandibule.

C'est l'ensemble de ces composants qui forment l'articulation de la mâchoire qui permet d’ouvrir et de fermer la bouche mais aussi de mastiquer.

Voici les mouvements permis par la mâchoire :

  • Ouverture
  • Fermeture
  • Diductions droite et gauche
  • Rétropulsion
  • Antépulsion

Il s’agit donc de l’articulation la plus sollicitée du corps et il est nécessaire de lui éviter des mauvaises contraintes.

Retirer les dents de sagesse

Il existe plusieurs méthodes d’extraction des dents de sagesse et notamment plusieurs types d'anesthésie :

  • l’anesthésie locale
  • l’anesthésie générale.

Le dentiste et le patient peuvent discuter et choisir la meilleure approche. Mais quoiqu’il en soit, il est important d’ouvrir la bouche au maximum afin de faciliter l’extraction dentaire qui se trouve au fond. En effet, ces dernières se trouvent après les molaires.

 

Cette intervention peut être à l’origine de la luxation de la mâchoire, notamment dans le cadre d’une anesthésie générale. Effectivement, le patient complètement anesthésié ne va pas pouvoir retenir l'ouverture forcée par le dentiste, le risque de luxation de la mâchoire est donc beaucoup plus élevé.

Dans certains cas, des gênes occasionnelles sont fréquentes après l’extraction des dents de sagesse. Même si les articulations ne souffrent pas de luxation, elles nous causent différents désagréments. Il s’agit entre autres d’une contracture des muscles ou des étirements trop importants des ligaments de l’Articulation Temporo Mandibulaires.

Consulter un ostéopathe après l’intervention du dentiste

osteopathie-dentaire-pour-les-troubles-ATM articulation temporo mandibulaire dents de sagesse

Il est recommandé de prendre un rendez-vous chez un ostéopathe après l’extraction des dents de sagesse. Toutefois, attendez jusqu’à 2 ou 3 semaines, le temps que vos joues dégonflent et que la gencive commence à cicatriser.

Votre ostéopathe permettra à vos articulations de retrouver leur mobilité. Vous éviterez ainsi les différentes contraintes comme les douleurs durant la mastication, les acouphènes ou les troubles de la posture et du sommeil. En effet, de très nombreux capteurs de posture se situent au niveau de la mâchoire, un déséquilibre de cette dernière se répercutera sur le reste du corps.

Outre le travail sur l'articulation temporo-mandibulaire, l’ostéopathe va également intervenir sur les parties du corps comme les cervicales, les dorsales mais aussi tout le système musculaire et fascial en lien avec cette zone afin de traiter les répercussions.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion