OSTEOPATHE
Versailles - 78000

Pourquoi ne faut-il pas mettre assis un bébé ?

27 Juin 2022 Marie Messager - Ostéopathe Versailles 78000 Yvelines Gynéco - Pédiatrie - Femme Enceinte - Bébé

Vous pensiez que c’était une bonne idée de « stimuler » votre enfant en l’entrainant à s’assoir ou même à se mettre debout. Et oui c’est ce que faisait aussi l’ancienne génération…

Et si je vous disais qu’en réalité le meilleur moyen de stimuler son enfant est de le laisser faire TOUT SEUL !!

Vous allez répondre "oui mais il aime bien ça, il est content car il est assis". Certes, car il voit le monde d'une hauteur différente et découvre un nouvel univers mais en réalité vous freinez son développement... Et outre les spécialistes comme Michèle Forestier qui l'affirme dans son livre "De la naissance aux premiers pas", c'est le triste constat que je partage au cabinet...

Je conseille très fortement ce livre, très simple à lire, très imagé et qui explique clairement les étapes du développement psychomoteur de l'enfant.

Nous savons que vous pensez bien faire, croyez-moi toute ma famille essaie d'asseoir mon bébé y compris dès que j'ai le dos tourné... Ce n'est pas faute de leur expliquer. Alors à vous de tenir bon et d'expliquer à votre entourage que plus vous le laissez se débrouiller seul plus vite il s'assoira seul.

Lisez ce petit article, testez et n'hésitez pas à partager votre témoignage en commentaire :)

Les étapes du développement psychomoteur

Un bébé va apprendre à s'asseoir tout seul grâce à diverses étapes de développement psychomoteur. Il n'est pas utile voire néfaste de l'asseoir et de le caler avec des coussins... Voici les principales étapes :

  • Se retourner du ventre sur le dos
  • Se retourner du dos sur le ventre
  • Ramper en arrière
  • Ramper en avant
  • Marcher à 4 pattes
  • S’asseoir en positon semi-assise
  • S'asseoir assis

Asseoir un bébé sans qu'il en soit capable va perturber son développement psychomoteur et peut lui provoquer des retards !

4 raisons de ne pas asseoir votre bébé

Diminution de ses mouvements

Asseoir un bébé avant qu'il y arrive seul, voire même le caler avec des coussins va l'empêcher de bouger. En effet, s'il n'a pas réussi à se mettre dans cette position, il arrivera encore moins à en sortir. Il restera donc dans cette position...

Une marche plus compliquée

Pour marcher, il faut des muscles au même titre que pour ramper, il faut au préalable que le bébé se soit musclé en étant sur le ventre, le dos, le côté, etc.

Ramper permet une bonne coordination des jambes et des bras, le 4 pattes aussi, et ceci va considérablement aider la marche !

De plus, cela permet à votre enfant d'explorer l'espace et d'améliorer la perception de son corps dans l'espace. Cette capacité est indispensable pour la marche.

Asseoir son bébé perturbe ces étapes et ne facilite donc pas la marche...

Mauvaises compensations

A force d'être prisonnier de la position assise, votre enfant va mettre en place des compensations pour essayer de bouger. Il peut alors se déplacer sur les fesses, avoir le dos rond ou le dos qui penche d'un côté, etc. Tout ceci provoquera des répercussions sur son corps.

Des mauvais réflexes pour prévenir les chûtes

Quand un enfant n'est pas prêt à s'asseoir et qu'on le met assis, il va se figer et contracter de manière excessive des muscles qui auraient dû se renforcer doucement. Donc non seulement il se contracte par peur de tomber mais développe moins de réflexes pour éviter les déséquilibres ce qui peut être préjudiciable pour les autres étapes du développement. 

J'ai assis mon bébé, que faire ?

Pas de panique, revenons en arrière !

Remettez votre enfant au sol, sur le dos ou sur le ventre et laissez-le évoluer.
Lorsque votre enfant a pris l'habitude d'être dans une position verticale, il risque de ne pas être très content d'être remis allongé. Mais c'est "reculer pour mieux sauter" ! Alors mettez-vous avec lui au sol, jouez avec lui et soyez patients. Accompagnez-le, tenez bon, vous verrez il finira pas s'asseoir...

Vous pouvez également consulter des kinésithérapeutes spécialisés et/ou des psychomotriciens. Ils sauront faire "travailler" votre enfant et surtout vous aider à l'accompagner au quotidien.

L'assoir dans les bras ou dans la chaise haute ?

Lorsque votre bébé est dans votre bas, vous pouvez l'asseoir contre vous, il saura faire la différence entre être posé assis, bloqué et un moment assis dans vos bras.

De même, votre enfant sera capable de tenir dans la chaise haute avant de s'assoir tout seul. Là encore il n'y a pas de problème à l'asseoir dans la chaise haute lorsqu'il est capable de tenir son dos (environ 6 mois). Mais au sol, laissez-le se mettre assis seul, ne l'asseyez pas !

Le rôle de l'ostéopathe

ne pas assoir un bebe osteopathe versailles

En complémentarité de la kinésithérapie et de la psychomotricité, votre ostéopathe a pour but de lever tous les troubles mécaniques qui empêchent votre enfant de se mouvoir correctement.

Par exemple, chez des enfants qui ont été mis assis, on remarque souvent qu'ils avancent sur les fesses au lieu de ramper et très souvent avec une jambe pliée et une jambe tendue, ceci sera source d'asymétrie et aura des répercussions sur le corps. L'ostéopathe va vous aider à traiter la cause mais aussi va lever toutes les dysfonctions installées par compensation.

Votre ostéopathe a également un rôle de conseils tant en vous montrant des exercices, qu'en vous réorientant vers un autre spécialiste si besoin.

 


Marie Messager
Ostéopathe D.O
Spécialisée en pédiatrie
A Versailles - 78

Marie messager osteo versailles

Articles similaires

Derniers articles

Otites et ostéopathie

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et ostéopathie

Le ou plutôt les syndromes d’Ehlers Danlos et l'ostéopathie

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion