OSTEOPATHE
Versailles - 78000

Otites et ostéopathie

23 Sep 2022 Damien Fabre - Ostéopathe à Versailles Les pathologies et l'ostéopathie

Les douleurs localisées au niveau des oreilles ont souvent pour origine une inflammation (parfois elle-même conséquence d’une infection) de l’oreille. Plutôt fréquentes chez les petits enfants et chez les nourrissons, elles peuvent toutefois également toucher les adultes. Hors cause classique et identifiée (comme par exemple suite à des poussées dentaires ou des infections ORL chez l’enfant) il est important de consulter un médecin afin d’identifier la ou les causes de l’otite afin de choisir un traitement adapté.

Principales causes des otites

L’inflammation ou l’infection peut être localisée soit au niveau du conduit auditif externe (en dehors du tympan), soit au niveau de l’oreille moyenne (en dedans du tympan). Au niveau du conduit auditif externe les causes les plus fréquentes sont les bouchons de cérumen, la présence d’un eczéma surinfecté ou d’un furoncle et peuvent apparaître suite à une baignade. 

En ce qui concerne l’oreille moyenne c’est le plus souvent une infection ORL qui est en cause (rhume sur infecté par exemple), mais cela peut également survenir suite à un choc violent, une différence de pression entre l’oreille externe et l’oreille interne (par exemple lors d’un voyage en avion ou au cours d’une plongée sous-marine : c’est l’otite barotraumatique).

Les symptômes de l'otite

Le principal symptôme d’une otite est une douleur vive et lancinante au niveau de l’oreille, souvent augmentée par la position allongée et pouvant être accompagnée d’acouphènes (sensations de bourdonnement de l’oreille) et parfois de céphalées.

Selon la localisation de l’otite le pavillon de l’oreille et la peau peuvent également être douloureux, et on peut parfois également observer un tympan rouge, gonflé et douloureux du fait de l’accumulation de liquide. On parle alors d’otite séreuse.

Les conséquences d’une otite non traitée peuvent être graves et aller jusqu’à l’installation d’une surdité complète et définitive.

Traitement médical de l'otite

Le traitement médical de base consiste en l’administration, la plupart du temps par voie orale, d’un traitement antibiotique à large spectre afin d’éliminer l’infection qui est à l’origine de l’inflammation douloureuse.

Dans le cas d’une lésion associée du tympan (« tympan percé ») suite à un traumatisme direct ou à une otite séreuse non traitée il faut attendre la cicatrisation du tympan pouvant prendre de quelques jours à quelques semaines selon l’importance de la lésion, souvent accompagnée d’acouphènes qui disparaissent une fois les tissus cicatrisés.

Selon la localisation de l’otite le pavillon de l’oreille et la peau peuvent également être douloureux, et on peut parfois également observer un tympan rouge, gonflé et douloureux du fait de l’accumulation de liquide. On parle alors d’otite séreuse.

Otite et ostéopathie

Le traitement de l’otite en première intention est principalement médical, à base d’antibiotiques pour lutter contre l’infection. En revanche l’ostéopathie a un rôle à jouer dans la prévention des otites, en particulier les épisodes répétés chez les nourrissons et jeunes enfants. La cause principale des otites chez les jeunes patients est liée en grande partie à la congestion de l’ensemble de l’appareil oto-rhino-laryngé (ORL) engendrée par l’inflammation des gencives qui accompagne les « poussées dentaires ». Par ailleurs la grande proximité des enfants en crèche ou à l’école maternelle serait aussi un facteur de contagion important contribuant à expliquer le grand nombre d’enfants souffrant de ces affections.

Si l’ostéopathie ne peut pas grand-chose pour le risque de contagion, il existe de nombreuses techniques permettant de limiter au maximum la congestion du système ORL et donc de diminuer significativement le risque d’otites. Il est effectivement tout à fait possible de travailler localement au niveau de l’oreille (plus précisément dans la région de l’os temporal) mais surtout un peu plus à distance de l’oreille elle-même.

Il est en effet important d’aller vérifier la bonne mobilité de l’ensemble de la colonne cervicale, particulièrement dans la région sous-occipitale (à la liaison entre la base du crâne et le haut du cou) qui comprend de nombreux petits muscles pouvant participer à limiter le drainage de l’appareil ORL, favorisant dès lors la congestion de l’ensemble. De même il existe de nombreuses techniques permettant de travailler sur le plancher buccal (tous les muscles qui constituent le plancher de la bouche) ainsi que sur la partie viscérale du cou (comprenant l’œsophage, la trachée et l’ensemble des mécanismes musculo-squelettiques permettant la déglutition). L’action de l’ostéopathe sur ces structures permet de favoriser le drainage des fosses nasales et de l’ensemble du système ORL, limitant ainsi le risque de congestion et donc la répétition des épisodes d’otites à répétition.

Chez l’adulte il convient également d’investiguer le bon fonctionnement des articulations temporo-mandibulaires (les articulations des mâchoires) qui peuvent également être en lien avec des problèmes d’oreilles. Il est également fréquent de constater la plus grande vulnérabilité aux problèmes ORL des patients dits « respirateurs buccaux » et donc de travailler sur la mécanique respiratoire de sorte que le flux d’air inspiré et expiré participe la-encore au bon drainage de l’ensemble de la sphère ORL par des techniques ciblées sur le nez lui-même, les sinus ou les fosses nasales (elle-même dans la continuité des Trompes d’Eustache, partie la plus interne de l’appareil auditif). Ces techniques sont particulièrement indiquées chez les patients souffrant du syndrome d’apnée du sommeil et peuvent également dans certains cas permettre de lutter contre des problèmes de ronflements importants.

Enfin, chez l’enfant comme chez l’adulte il est souvent indispensable de travailler sur la mécanique respiratoire diaphragmatique. En effet le mouvement thoracique engendré par les contractions du diaphragme lors de la respiration crée un différentiel de pression qui, là encore, favorise le drainage ORL comme si le diaphragme jouait également le rôle de pompe.

Votre ostéopathe dispose donc d’un grand nombre d’outils pouvant permettre de limiter au maximum le risque d’otites et la répétition de celles-ci chez l’adulte comme chez l’enfant sans pour autant se substituer au traitement médical indispensable en cas d’infection ORL. En cas de doute n’hésitez pas à poser la question à votre praticien qui après un diagnostic des différentes structures anatomiques pouvant être en cause saura vous indiquer si une prise en charge ostéopathique s’avère indiquée.

Damien Fabre
Ostéopathe DO
2 rue Alexis de Tocqueville
78000 Versailles


Articles similaires

Derniers articles

Otites et ostéopathie

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et ostéopathie

Le ou plutôt les syndromes d’Ehlers Danlos et l'ostéopathie

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion