OSTEOPATHE
Versailles - 78000

Les pathologies et l'ostéopathie
vertiges osteopathe versailles

Qu’est-ce qu’un vertige ?

Un vertige se caractérise par une perte d’équilibre ou une sensation de perte d’équilibre, qui peuvent être soit passagères, soit constantes et se déclencher dans certaines circonstances. Notre équilibre est normalement contrôlé et ajusté en permanence par le cerveau et le cervelet (l’organe qui gère la coordination). Ceux-ci centralisent et réagissent aux informations qui leurs sont envoyés par trois systèmes neurologiques : la vue, le vestibule, et le système proprioceptif.

Les mécanismes de l'équilibre

La vue renseigne le système nerveux central sur notre position dans l’espace par rapport aux repères visuels de l’environnement…

Le vestibule se trouve au niveau de l’oreille interne et est constitué de canaux remplis d’un liquide (l’endolymphe) dans lequel on trouve des cristaux (les otolithes). Le mouvement de ces cristaux dans le liquide renseigne le système nerveux sur la position de la tête (flexion, extension, rotation et inclinaison) ainsi que sur les accélérations et décélérations qu’elle subit.

oreille interne vertiges Osteo versailles

Enfin, le système proprioceptif est constitué de multiples capteurs répartis partout dans le corps (les propriocepteurs) et dont le but est de renseigner en permanence le système nerveux central du positionnement du corps dans l’espace. C’est par exemple ce qui nous permet de savoir instinctivement comment nos jambes sont positionnées sous une chaise quand nous sommes assis, sans avoir à vérifier de visu. C’est notamment l’altération de ce système suite à une entorse de cheville qui nous rendra plus vulnérable à un nouvel épisode.

Un vertige ou une sensation de vertige est déclenché lorsque deux de ces systèmes envoient au système nerveux central des informations différentes ou contradictoires. Par exemple si le vestibule ne fonctionne pas correctement, lors d’une rotation du cou pour faire un créneau il n’enverra pas la bonne information alors que la vue percevra ce mouvement. Le cerveau ne saura alors pas à quelle information se fier, c’est ce qui déclenche le vertige qui peut aller d’un léger étourdissement à une perte de connaissance.

Les différents types de vertiges

Médicalement, on distingue tout d’abord les vertiges « lésionnels » qui sont conséquence d’une défaillance de l’organe de « mesure » (vue, vestibule, proprioception) et/ou de l’organe « d’interprétation » (cerveau et cervelet), des vertiges « symptômes » conséquence d’une anomalie ou d’une pathologie sous-jacente (par exemple les vertiges liés à l’hypertension artérielle). Dans le cas de vertiges « symptômes » leur résolution sera forcément liée au traitement définitif ou au contrôle de l’anomalie qui les provoque (traitement de l’hypertension par exemple).

Il existe malgré tout un certain nombre de cas dans lesquels l’ostéopathie peut avoir une efficacité, principalement dans les vertiges dits « positionnels » liés à un problème vestibulaire ou dans les déficits du système proprioceptifs (même si ceux-ci provoquent en général d’autres symptômes que des vertiges). Les plus fréquents sont le vertige positionnel paroxystique bénin et la maladie de Ménière.

Vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB)

C’est de très loin le plus fréquent et fort heureusement le moins compliqué à traiter en général. Il s’agit d’une anomalie des cristaux de l’oreille interne qui, au lieu de bouger au rythme des mouvements de la tête, restent accolés à la paroi des canaux de l’oreille interne, ne renseignant donc plus le cerveau de manière efficace. Il en résulte des crises vertigineuses déclenchées spécifiquement par un mouvement (en général rapide) de la tête et pouvant durer de quelques secondes à une minute. Le diagnostic et le traitement se font par une manœuvre aussi spectaculaire qu’efficace appelée le « Head Shaking Test » ou « Manœuvre de décollement des otolithes », normalement pratiquée par un ORL ou un kinésithérapeute spécialisé. Dans ce cadre il est souvent intéressant de consulter votre ostéopathe afin de retrouver une bonne mobilité cervicale et de se débarrasser de l’appréhension au mouvement qui persiste souvent chez les patients ayant souffert de ce type de vertiges.

Maladie de Ménière

La maladie de Ménière (ou syndrome de Ménière) est conséquence d’une trop grande quantité de liquide présent dans les canaux de l’oreille interne ce qui empêche les sons d’être perçus correctement et brouille les signaux d’équilibre envoyés au cerveau. Ainsi, durant une attaque de vertige, des renseignements contradictoires parviennent au cerveau, comme si le corps était à la fois arrêté et en mouvement.

Elle se caractérise par des crises récurrentes de vertiges qui s’accompagnent de sifflements et de bourdonnements d’oreilles (acouphènes) et d’une baisse d’audition. Le plus souvent, une seule oreille est atteinte lorsque la maladie se déclare.

Il s’agit d’une maladie chronique. La fréquence des crises est très variable et imprévisible. La plupart des personnes atteintes ont quelques crises par an, mais certaines en ont plusieurs par semaine. Entre les crises, les périodes de rémission peuvent durer plusieurs mois, voire plusieurs années. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement permettant de guérir la maladie de Ménière, mais les symptômes peuvent être soulagés efficacement dans la plupart des cas.

La maladie de Ménière apparaît le plus souvent vers 40 ans à 60 ans, même si des cas ont été décrits chez les enfants. Elle touche légèrement plus de femmes que d’hommes. En Europe et en Amérique du Nord, la prévalence varie de 1 personne sur 1 000 à 1 sur 10 000, selon les études.

Dans ce cadre, le rôle de votre ostéopathe est important pour tenter de limiter au maximum la survenue de crises en travaillant à la fois sur la mobilité de l’ensemble « tête et cou », mais également en veillant à ce que toutes les voies de drainage liquidien de la tête soient aussi libres que possibles pour limiter le risque d’engorgement des canaux situés en amont. Par exemple en travaillant sur différents muscles du cou et de la base du crâne dont une contraction trop importante peut avoir une influence sur le système vasculaire, un peu comme le débit d’un tuyau d’arrosage peut être limité par un pli le long de son trajet.

Vertiges et ostéopathie

traiter les vertiges osteopathie

Dans tous les cas, la survenue de vertiges est génératrice d’une fatigue profonde, et très souvent accompagnée d’un stress ou d’une angoisse importante qui ne sont pas à négliger dans la prise en charge et sur lesquels l’ostéopathie est tout à fait indiquée. Cependant, les épisodes de vertiges ponctuels sont très souvent en lien avec des tensions importantes de la région du cou et de la base du crâne qui peuvent provoquer des sensations d’étourdissement ou de perte d’équilibre passagers pour lesquels votre ostéopathe dispose de techniques très efficaces. Votre ostéopathe saura également vous réorienter vers un autre praticien pour une prise en charge pluridisciplinaire ou la réalisation d’examens complémentaires.  Ceci peut se faire avant ou en complément de la prise en charge au cabinet, n’hésitez pas à lui poser la question !

Damien Fabre
Ostéopathe D.O
2 rue Alexis de Tocqueville
78000 Versailles


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion